Les hauts de Hurle-Vent





Auteur: Emily Brontë
Éditeur: Bibebook
Parution: 1925
Pages: 369




Mon avis:
J’étais dans ma période de lecture des grands classiques alors après orgueil et préjugé je me suis dit pourquoi pas les hauts de Hurlevent ? Mais du coup cette lecture m’a coupé dans mon élan de découverte.


Je pensais crocher et être fascinée comme pour l’œuvre de Jane Austen. Mais non pas vraiment à mon grand regret. J’ai été déçue par l’histoire, je m’attendais à vivre la romance de l’intérieur mais non. C’est une histoire racontée par un servante à son maître sur son ancienne maîtresse.

C’est plus, à mon sens, un drame familial qu’une romance à proprement parlé. Je n’ai pas compris la motivation du personnage principal qui veut connaitre cette histoire. C’est pourquoi j’ai eu beaucoup de mal à crocher. Il n’aurait fallu que la gouvernante raconte ce drame à un descendant du couple et cela m'aurais paru moins bizarre.

Il faut dire également que la plume de l’auteure ne m’a pas vraiment convaincue. Elle est sombre et très monotone. Je pense ne pas avoir découvert ce roman au bon moment de ma vie. L’histoire est trop sombre, trop lourde, trop tragique, même si elle se termine relativement bien, elle m’a troublé et m’a laissé une sorte de malaise dans l’âme. Je n'ai pas aimé ce livre autant que je l'aurais souhaité.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog